15-Drainage

 

L'accès à la totalité du contenu de cette fiche impose de vous connecter en utilisant les paramètres qui vous ont été communiqués lors de votre adhésion à l'association AMIH (identifiant et mot de passe).

 

Généralités :

Cette fiche a été réalisée face aux nombreuses erreurs ou constats de malfaçons liés tant aux matériaux utilisés qu’à leur mise en œuvre. C’est aussi regrettable que dommageable, mais hélas réaliste. Donc mieux vaut en être averti le plus en amont possible.

Préambule :

Une fois de plus ici, l’objectif n’est pas de faire de nos adhérents et lecteurs, des experts du domaine, mais bien de comprendre les points principaux et impacts en regard de tels matériaux, dont le rôle et les contraintes ou particularités de mise en œuvre qu’ils impliquent et aussi, d’attirer leur vigilance sur ce qui semble majeur.

 

Conclusions :

Une fois encore ici, on ne voit rien de très compliqué à comprendre, mais bien sûr des contraintes de mise en œuvre d’une part à connaître, mais d’autre part pour les professionnels, à réellement réaliser, sans les bâcler ! Les anciens connaissaient cela de longue date et ne disposaient pas forcément de tous nos matériaux actuels. Du temps des romains, certains ouvrages disposaient déjà en périphérie de maison des aqueducs canalisant les eaux de pluies !

La tendance présente à tirer les prix et matériaux se prolonge bien sûr sur la mise en œuvre et le travail bâclé ou omis devient « monnaie courante » surtout chez les pavillonneurs qui sous-traitent quasiment tout, avec très peu de temps accordé à la maîtrise d’œuvre… Mais certains clients ou futurs propriétaires peuvent également être complices de telles tendances à tirer les prix, sans mesurer les réelles conséquences de ce qui n’est pas des options !

Mais heureusement, il existe (et on les connaît aussi), une majorité d’excellents constructeurs, sérieux, pour lesquels la confiance peut être acquise et qui ne font pas d’impasse aux règles de l’art, leur réputation restant en jeu.